Le "cœur battant" de la station d'épuration de Dendermonde

La station de traitement des eaux usées d'Aquafin à Dendermonde (Belgique) gère l'eau de 72 000 E-H (équivalent-habitant) dans le bassin de "Beneden Schelde". L'eau est déversée via un polder, puis pompée dans le rivière Scheldt, un kilomètre plus loin. Construite il y a 30 ans (1985), la station d'épuration a été agrandie et rénovée avec de nouvelles technologies, en faisant appel aux produits Robuschi dans presque toutes les étapes du processus d'épuration. Sans aucun doute, les compresseurs à vis Robuschi, hautement efficients, ont fait la différence !

Ancien réseau hydrique biologique

Dans la station de traitement des eaux de Dendermonde, les eaux usées sont pompées par le canal d'écoulement du silo intermédiaire des cuves de pré-sédimentation vers le canal d'alimentation central des bassins d'aération. Les eaux usées sont traitées biologiquement par le processus de sédimentation activée dans les deux cuves d'aération.


Fonctionnement de la station d'épuration

Un processus d'aération profonde a été choisi pour la station d'épuration de Dendermonde et, le recours à l'injecteur-aérateur a permis d'assurer une distribution très fine de l'air. La profondeur du bassin (17 m) induit une pression élevée de l'eau sur le lit de sorte que les bulles couvrent une plus grande distance. Ainsi, la diffusion des bulles permet d'obtenir une absorption optimale de l'oxygène. Pratiquement, le flux s'écoule en continu, et l'eau non traitée ainsi que les sédiments de retour traversent les différents compartiments en succession.

 

Le mélange couvre ainsi la plus large distance possible. Le niveau du liquide mélangé dans l'aérateur arrive sous le bord des canaux de déverse de sorte que le mélange de sédiment et d’eau conflue d'abord vers le haut, puis vers le bas, en traversant tous les compartiments. L’afflux d'air est intermittent pour que les processus de nitrification et dénitrification s'alternent l'un l'autre. L'eau conflue ensuite dans les cuves de post-sédimentation.

Les compresseurs à vis

L'aération profonde est réalisée par deux compresseurs ROBOX SCREW WS 85 Robuschi, équipés d'un moteur électrique de 110 kW, avec un débit de 2 080 m3/h et une pression différentielle pouvant atteindre 1,5 barg. En 2012, cette nouvelle "technologie à vis" a remplacé les compresseurs existant qui étaient chargés de l'aération des cuves avec un niveau d'eau de 15 m environ. Les cuves sont complètement enterrées.

Ces compresseurs à vis allient une faible consommation d'énergie à un fonctionnement silencieux (en raison de leur vitesse maximale réduite de 6 000 tr/min) et tous les avantages des systèmes compacts. Les paliers surdimensionnés, les segments d'étanchéité et un arbre dimensionné pour des conditions d'exercice difficiles garantissent une grande robustesse.

Cela signifie que les groupes ROBOX SCREW sont particulièrement adaptés pour les applications les plus difficiles ; ils ont en plus une grande longévité et des coûts d'entretien très réduits. La conception intelligente garantit une efficacité élevée avec notamment le débit et le rendement volumétrique maximal atteints à petite vitesse déjà.

Les groupes ROBOX SCREW sont équipés de moteurs IE3 Premium Efficiency avec courroie dentée Poly-V avec auto-tension et un panneau de contrôle électronique (Sentinel Pro). Le panneau de contrôle électronique assure une fiabilité optimale et facilite considérablement l'entretien. De fait, l'afficheur visualise automatiquement les cadences d'entretien pour les différents composants. Les fonctions de contrôle du Sentinel Pro et la communication des données MODBUS permettent d'envoyer les signaux d'alarme par modem vers les téléphones portables des opérateurs.



L'émission sonore moyenne est de 70 dB(A) à peine, et est le résultat de l'association entre le capot d'insonorisation robuste, équipé de passages d'air optimisés et d'un dispositif de suppression des ondes sonores intégré dans l'aspiration. La circulation d'air frais dans le capot maintient la température de fonctionnement basse, en optimisant le rendement pendant l'exercice normal. La faible consommation d'énergie dérive aussi de la conception innovante des rotors, qui garantit un rapport optimal entre débit et pression, grâce au rendement élevé de la compression interne. Les compresseurs à vis se distinguent par une structure unique et une conception simple, ils sont aussi facilement accessibles par l'avant pour permettre toutes les opérations quotidiennes d'entretien.

Réseau hydrique biologique

Dans la partie requalifiée en 2005 de la station de traitement des eaux usées, 3 surpresseurs Robuschi ont aussi été installés (modèle S 125/4P, 132 kW chacun avec un débit de 3 750 m3/h à une pression de fonctionnement de 750 mbarg). Tous les compresseurs sont gérés par un inverseur, en fonction des besoins en oxygène des bassins hydriques.

Station de biogaz

À Dendermonde, la station de fermentation des sédiments, conçue de façon très compacte au-dessus du système d'aération, ne traite pas seulement les sédiments de sa propre station, mais aussi ceux des stations d'épuration limitrophes qui ne disposent pas de leur propre station de fermentation (parmi lesquels Saint-Amands, Asse, Grimbergen, Londerzeel, Lokeren, etc.). Le sédiment est déshydraté puis fermenté, et un moteur au biogaz congénère l'électricité. Cette station de biogaz et la station de cogénération permettent à la station de traitement des eaux de Dendermonde de pourvoir à ses propres besoins en électricité.

Dans cette station, Aquafin exploite 2 compresseurs à anneau liquide Robuschi modèle KRVS 23 TM-CT avec impulseurs en acier inoxydable, équipés d'un séparateur de l'eau et de tous les accessoires. Ces compresseurs sont une version spéciale au biogaz, certifiés Atex. Ils remplacent les compresseurs précédents qui avaient besoin de plus d'entretien. Les compresseurs Robuschi opèrent sans aucune pièce en contact et sont beaucoup moins soumis à des contaminations dues à des agents externes.